wenn
gamberger
lyrics

[Couplet unique]

Seigneur, seigneur, seigneur, qu'est-ce que je vais faire de mes lendemains ?

C'est l'heure, c'est l'heure, l'heure de saisir ma chance avec les deux mains

Saigner, saigner, pomper, pomper tout ce qui a coulé

Tellement de flaques versées au sol que Lucifer s'est saoulé

À la tienne vieux, s** my middle finger

Les problèmes me défoncent les neurones, pire que mille fumeurs

Ma névrose et ma prose sont belles et bien la cause

Du comportement de certaines personnes qui s'croient en maison close

Moi c'est l'amour qui me malmène, la mort qui me parraine

Depuis toujours, j'ai mal men mais ma douleur n'est pas reine

Parce que l'espoir lui-même a une force suprême

Que j'ai choisi comme totem avec liberté comme emblème

Le poing levé pour que mon padre soit fier

Que ma madre soit fier d'avoir été ferme, je fais

Ce que je veux parce que mon cœur dit

Donc je m'écarte de la haine, garde ta rancœur XXX

J'vis pas dans un monde mais dans une porcherie

Oui quand t'es différent, t'es considéré comme du porc, chéri

La terre m'a donné la parole aucune raison que je me taise

Et si je suis fidèle au ciel, aucune raison que je leur plaise

Jah Rastafari, je rêve de mon Afrique

Je rêve qu'elle sorte de son cauchemar et de leurs usines à fric

Corruption, guerre et enfants armés

Quand est-ce que tout ça va enfin s'calmer ?

Mon corps est maigre et roué de coups quand le froid se pointe

Je m'écroule sous mes plaintes plutôt que de dire que tout roule

Mon physique me trahit, mon teint est un frein

Si je me lève le matin, c'est seulement parce que j'ai faim

Parce que j'ai rien dans l'frigo, c'est tout ce que mon taf m'apporte

Mais les miens savent qu'ils peuvent frapper à ma porte

Dans le besoin, j'ferais en sorte de les servir

Mais comme l'homme est c'qu'il est, j'vais pas les chercher, j'les laisse venir

Martigny le 1, le 9, le 2.0., je chante tes coups d'pute, je chante aussi tous tes héros

Tu m'as vu ensuite grandir loin de mon bagne, a facilité ma fuite dans tes montagnes

Et c'est avec rage que tu m'as élevé

J'ai du sang de gladiateur dans les veines, venez en prélever

Et quand un ennemi me mord, moi je rends les coups

La vie est un combat à mort

Déterminé, miné même en terrain miné, minet

La musique m'a réanimé quand mon âme était abîmée

L'esprit toujours animé, Babylone m'a brimé

Déprimé malgré mon âge mais la lutte n'est pas terminée

Opprimée, j'ai rimé pour mimer les rêves accumulés

Quand j'm'y mets, le mal-être s'immolait

Flow inné qu'on ne peut imiter quand tous veulent limiter mes idées

Elles deviennent illimitées

Initié, j'viens scier, encra**é, scier et soulever

Le silence des armées enta**ées qui ne demandent qu'à se lever

J'ai signé avec les cieux, essayez d'éteindre ma flamme

Et soyez sûr que dame KT se défendra corps et âme

Tchibi check, Archlor, j'étudie le monde, j'ai déjà reçu mon bachelor

J'crache des mots que j'mâche pas et alors ?