i n c h
freestyle de vald en live dans planete rap
lyrics

[Couplet 1 - I.N.C.H.]

Wesh connard, désolé, j'vais déchirer ta prod

V'là l'soûlard à qui faut jamais confier ta gosse (jamais)

J'perds pas l'Nord, j'suis à l'Ouest mais j'suis méga fort

Et si j'galère à écrire mon seize, fais-moi sniffer d'la colle

J'aime trop ma vie même si elle est hardcore à suivre

Et même que les [...] choque la mif'

Quand ton biff s'évapore, c'est pas d'bol

Et tu sens qu'ce mois-ci la graille fera que t'titiller la gorge

J'suis pas une psy, j'peux pas rentabiliser chaque strophe

Du coup, j'balance mes premiers jets sans utiliser d'capote

J'fais pas du son pour avoir plus d'affinités

C'est pas grâce à mes habilités qu'un jour j'vais toucher l'pactole

Ça, c'est sûr, j'vais pas m'ca**er l'cul

J'ai eu besoin de rimes en trop pour m'faire une sale réput'

Tu m'as pris pour une de-mer qui dégueula**e tes murs

Du coup, j'te conseille juste de pas m'marcher dessus

[Couplet 2 - I.N.C.H.]

Tu suces des bites pour la Saint Valentin

T'en as plein l'bide comme une femme enceinte, tu t'ferais même pas qué-bra pour des cailleras dans l'train

M'raconte pas ta vie, c'est une histoire sans fin

Viens pas m'teste, tu resteras en chien

J'ai plus l'temps de XXX, j'prends d'l'amplitude

Et ça fait un paquet d'années maintenant que j'trempe dans c'bidule

Et, d'temps en temps, j'me tape des p'tites chiennes

Mais, t'inquiète, j'me lé-bran tous les soirs sur Jacquie & Michel

J'ai plus toute ma tête, j'ai tisé toute la semaine

J'pourrais faire des rouflaquettes vu qu'j'encule toute la Terre

J'sais pas où ça m'mène mais, toi, t'y seras pas

Bouffe ma merde si tu veux suivre ma trace

Yo, pas croire que j'parle encore de c**aine

J'préfère mon style à ton rap de gros dep'

J'nique des bonnes femmes des phares à fossette

J'termine à l'arrache, y'a pas d'problème

[Couplet 3 - Suik'On Blaze AD]

J'ai des étoiles dans l'crâne et d'la merde dans les yeux

J'crois qu'l'aveugle a la tête dans les cieux

J'suis tellement dégueu qu'j'en deviens tout doux

Le bien et l'mal : pourquoi discerner bêtement les deux ?

J'détiens que des bouts d'bouts, dans mes couplets coule toute

Ma folie, j'agonise au milieu d'ces poules mouillées

Moi, j'suis boursouflé et j'suis rouillé

À force de chialer, la tête dans une paire de gougouttes

T'espères un coup d'pouce, faudra faire du charme

Pourquoi faire du rap si c'est pour raconter tes coups d'blues ?

Lave-toi au pousse-mousse, ramène donc du flouze, couz'

T'as une jolie bouille, amène ton boule, j'te paye une trace

T'sais qu'c'est une tragédie, gros, ici, y'a pas d'génie

Surtout n'oublie pas, j't'ai dit : c'qui faut, c'est du cash

Qu'on traîne à côté du da**, prêt à frotter une 'ta**e

Pour qu'le génie sorte, et j'ignore quel idole est ignoble

J'entends tout un tas d'discours à la con

À croire qu'ils rechargent leurs paroles à six sous à la pompe

Comment tu veux qu'j'm'en sorte ? Y'a dix bavures de ripoux à la seconde

Tu verras qu'ils sont nombreux, tous ceux qui prient pour qu'Allah tombe

Le contrat m'attend avec le Diable

Si j'reste les bras ballants, c'est qu'j'aime le marbre, ta gueule

Des molotovs, et j'vois des Charlie partout

Vue monochrome, vie monotone, et puis ça joue les lolitas

Qui adorent tirer de jolies cartouches au milieu d'ces cartoons

J'crois qu'y a trop d'images, donc j'enlève mon sonotone

À la salle comme Robocop, plus un poil qui colle au torse

Et c'est encore une pauvre conne qui en profitera

Ça joue les martyrs imaginaires, pourquoi ? Qui m'a giflé ?

Ton maquillage d'hier coule sur tes gros nibars

Tous parlent de s'agiter, doucement, les gars, j'hiberne

Tous ces coups d'boules mous n'sont qu'des balivernes

J'suis qu'un alien, calibré pour pas plier

Ne priez pas pour moi car, moi, j'n'aime pas les happy ends

Trou d'balle sur l'appuie-tête, c'est du NQNT

C'est c'qu'il fallait démontrer à tous ces smileys

Bye mec, je te laisse te faire consommer par l'net

T'es pas un clébard, attends un peu d'signer chez Barclay

Mac Lesggy m'a dit : "Mate mes skis"

J'lui dis : "C'est quoi les bails ?", il m'dit : "Téma comme j'suis en high def"

J'spécule sur la fin du monde

Les scientifiques aussi, on les consigne, laisse les continents et ses habitants par terre

On vous laisse des scalpels, des pioches et un tas d'pelles

Desproges et des Gad Elmaleh pour vous faire marrer

Attendez la marée pour pouvoir vous noyer

Cela dit, n'oubliez pas la petite pièce au parcmètre

État d'esprit dans l'derch', téma la présidence

Assigné à résidence pour avoir voulu shooter dans l'herbe

Et ça m'fait bouffer en vrai, mais c'est très gênant

T'as pris des coups, tu fuis tes doutes, tu finis tout édenté

Question d'savoir de quel côté tu t'places

Réponse : j'leur fais une cra**e avec propreté

J'pensais vraiment qu'il me manquait une case

Effectivement, c'est évident qu'il faudrait qu'tu t'ca**es et loin d'ici

Car, dans la foule, tout d'vient invisible

En gros, tu pèses le poids d'une plume au milieu d'une ma**e

[Couplet 4 - Vald]

Sous tes guibolles la terre s'ouvre, mes bras sortent et font des oigt-d

Trop de de-mer dans ton corps qui s'écrie « Epandez-moi ! »

Ton âme la pute qui s'écrie « Fécondez-moi ! »

Dame Nature qui fond en larmes, les humains qui font des lois

Retiens ma pipe dès qu'on s'écarte, retiens ma bite défoncer le toit

Vide, vite, retire-moi, j'tire, j'regarde la vie entre mes doigts

J'vois le Démon ; des fois, je lâche des gre' à fragmen'

Gros, ce monde est barge mais je craque pas souus la pression

Magma sous la mèche, on fraca**e toute la légion

Avant que je ramène ma face, tout allait bien

Mathafack, j'suis la raison

Sale fag, t'es la bestiole sur l'asphalte

Y a que du royaume d'Agartha que j'veux l'adhésion

Je t'envoie mes meilleures ondes

Dans le fond, je suis tellement bon

Je suis pas ce maudit player blond, je rôtis entre les bombes

Je claudique ; jamais j'ai honte, pov' type, je profite

Avant les profits, je fais mon possible pour mon posse

Mon poussin, j'en roule un comme Jean Moulin

Y a pas que de l'eau dans mon moulin

Je lâche un molard pour les moules à ma porte

Et bien des choses, sauf la mula, moulèrent mes poches

Moult fois ce fut mou, moult fois sans fumer

Enculé, j'suis plein d'amour, plein d'atouts

Sur mon cœur et sur mon cul, un blindage rouillé feinte la foule, fin

J'ai faim de vie comme un défunt

Plein de vices comme un mec sain

Je suis craintif comme un essaim

J'inspecte comme un médecin

Merde, z'êtes des insectes, pas des Terriens

J'sais que tu veux m'arrêter, viens

Mec, tu peux, paraît que c'est rien

Je fais tout ce que je peux pour être serein

Beetlejuice, Beetlejuice, Beetlejuice

Nique tous tes middle trou, depuis que de toutes petites bougent

Je rappe comme les Beatles ou les Svinkels

Je fournis que des rimes de bourge qui plient le cou

NQNT pire que tout

Fils de pouffe, l'Empire te chouff

La France est dépressive comme un aryen tressé

Avec le temps, les spectres rétrécissent, ça sert à quoi d'stresser ?

Ma secte est réceptive, mon s**me est sélectif

Depuis que les B.A.-BA je sais maîtriser

Je fais que briser

L.D-V.A ça devient prisé

Des dizaines (de personnes) veulent sympathiser

Mes seins pointent comme les pyramides de Gizeh

J'ca**e une guinze et roule un terh très très aiguisé

Qu'importe l'heure, jamais déguisé

Frère, est-ce que c'est pigé ?

Des grands pilons aèrent le champ de mon viseur

Ton embryon de carrière dans mon freezer, snitch

C'est quoi le message ? R

NQNT n'est que présages, frère

La première tape part au pressage

Comme les guerres, toutes mes merdes traversent les âges

Je brave ce game de braves chbebs

J'axe mon zen vers les astres