i n c h
dead freestyle
lyrics

(Deen Burbigo)

Sans aucune ambiguité, j'vais t'pa**er l'envie d'frimer

Deen Bigo, Swift Guizmo tu nous vois en ville chiller

Dealer des antiquités, planqués dans des disquaires

J'chine des miss fraiches tard le soir sans tminiker

Si y a l'équipe et d'la fraiche dans les poches de mon jean

J'pars en studio, balance une dose pour tous les blocs que l'on vise

Rappe quand la prod sonne yankee, tape comme en faisant des ???

Pourra crever comme Big pun, big-up tous les potes en banquise

(Guizmo)

La vie de rue me blesse, mais j'vais pas claquer des seufs

Vous allez m'ramener des keufs si des fils de pute me testent

La tise ???? j'arrive je tue le dièse

Nan ta clique n'a plus d'repère et Marine me suce le s**e

Et j'me bute le cerv-elet vu qu'je sais, que les stup' me guettent

J'vendais du schit et ils m'ont vu de près

Ils ont voulu qu'je perde, j'ai saisi ça il m'faut bagarres

Les vrais qui savent les traitent de bâtards

(Al'Tarba)

J'débarque avec le mauvais œil comme Alex d'Orange Mécanique

Des rimes déballent un cercueil encaissent les offrandes métalliques

Rictus de gentil garçon mais j'ai d'la violence en moi

Pillave les fruits d'la pa**ion ouais j'ai d'la romance dans l'foie

Freestyle avec Deen et Guizmo bouge

L'air est gratuit donc j'ai un gros zen comme Iznogoud

Fais pas l'grizzli au mic ta voix t'as trop ???

Un enfant d'cœur qui pe-ra ça donne un ??? à curés

(Paco)

Vu l'pourboire que j'ramène dur d'la mettre en veilleuse

Leur pouvoir a d'la haine et d'la merde dans les yeuz

Nerveuse, ma plume reste la même emmerdeuse

Fidèle à moi-même elle harcèle sans faire l'buzz

J'connais leurs dièses, les poulets ????

Obéisse contre eux ??? toutes ces promesse à t'nir

Grotesque, une sale odeur garde à ???

Ben ça s'aggrave, dire que l'bonheur tarde à venir

(Cenza)

J'pète le beat en toute délicatesse

Délit d'faciès regarde ma gueule de l'Est l'ami j'écris d'la braise

Détruis à l'aise, en m'grattant les burnes ils finissent borgnes

J'fais des burns, bim dans les dents, tire des lates j'suis dans les temps

Entrave même pas c'que j'pénav, faut qu'j'arrête de bédave

Voici les bas fonds en personne pur seum de soifard guérav

C'est l'écrit, sous la cra**e le sol est gris, l'usine

Toujours hardcore et puis ça sent la mort car le porc est cuit

Écorché vif, égorge les flics que j'me mette à table

Tremble, ma voix trouble, j'trempe ma plume dans une chnek qui avale

(Swift Guad)

Attention mon flow s'abat sur toi j'ai pas des gentils dossiers

Marre de la dépression et de l'alcool qui m'remplit l'gosier

J'ai préféré l'pe-ra parce que la France s'est senti violée

Normal j'suis anti-faux c'est la chose qui m'donne envie d'cogner

Viens voir en bas d'chez moi et tu verras des gens isolés

La chance est saucissonnée, l'argent fait tant frissonner

Fais péter la monnaie histoire d'être un peu ankylosé

On prend des beats à l'ancienne et avec on tente d'innover

(Tony Toxic)

L'inspi c'est comme ta femme quand t'as envie d'elle elle t'met des plans galères

Le rap c'est pire qu'une fable remplie de faibles MC je plains ta mère

J'arrive un brin amer, sans teint, jamais hautain, d'un air ancien, un flair de chien, j'adhère ça bien sur la caisse claire ça vient et j'emmerde

Tous ces pédés j'veux les voir décédés y en a marre d'vos CD

Ca sent la pétée dans le clan des fêlés quand je viens m'en mêler

L'usine, tisez les gars, dites-le moi qui pourrait faire ça mieux

J'viens pas viser le bras, j'tire dans le tas on vient faire des envieux